Recrutez participants

Recrutez les jeunes participants


Sans participants, il n'y a pas de projet participatif. Le recrutement est souvent l'une des tâches les plus chronophages dans un projet participatif, et rien n'indique que le recrutement pour les activités participatives en ligne soit plus simple que pour les activités hors ligne. Avoir conçu un projet génial ne suffit pas toujours.

La première chose que vous devez faire est de préparer une stratégie de recrutement. Vous avez déjà identifié les jeunes que vous aimeriez inviter à participer au projet. Dans l'encadré ci-dessous, nous avons regroupé quelques méthodes souvent utilisées dans les projets participatifs. Étudiez-les et choisissez celles qui correspondent le mieux à votre projet et à votre pays.


Suggestions de méthodes de recrutement en ligne et hors ligne 

Recrutement sur place

Même si certaines parties de votre projet se déroulent en ligne, l'expérience montre que la meilleure façon de recruter des jeunes et de les sensibiliser/intéresser à un projet est de les rencontrer sur place. Une option consiste à les rencontrer et à présenter le projet aux jeunes là où ils se trouvent déjà : par exemple, dans les écoles ou les clubs de sport ou de jeunesse. Si vous avez de jeunes ambassadeurs, il peut être intéressant de les impliquer dans cette phase, surtout si vous n'êtes plus tout jeune vous-même. Plus proches, les jeunes ambassadeurs pourront militer sur l'importance pour les jeunes de faire entendre leurs voix et d’exprimer leurs opinions et donc de participer à ce type de projet. Une autre option consiste à demander à vos soutiens disposant d'un pouvoir décisionnel de vous rejoindre. Ce sera un signe pour les jeunes que les décideurs sont sincèrement intéressés par leurs opinions. 


Faites fonctionner les réseaux

Cette méthode est similaire à l'effet boule de neige, qui fonctionne de la manière suivante : les jeunes ambassadeurs invitent d'autres jeunes de leur réseau à participer, qui à leur tour invitent d'autres personnes de leur réseau, etc.  

 

Envoyez des lettres d'invitation

Dans le contexte de l'eParticipation, cela peut sembler être une méthode démodée. Pourtant, recevoir une invitation nominative dans sa boîte aux lettres donnera souvent à celui qui la reçoit l'impression qu'il est un peu spécial, et il considérera l'invitation plus sérieusement. Vous pouvez bien entendu également envoyer un e-mail, mais l'invitation peut facilement se perdre dans une boîte de réception déjà pleine. Pour pouvoir appliquer cette méthode, il faudra bien sûr que vous ayez accès à fichier de contact avec les adresses. L'accès à ce type d'informations et leur obtention dépend fortement du pays : dans certains pays, vous pourrez obtenir les adresses par le biais de l'état civil. Une autre option consiste à acheter les adresses à une société d'études de marché. 

 

Recrutez par téléphone

Cette méthode est similaire à la précédente. Plutôt que d'envoyer aux jeunes une lettre d'invitation, vous les appelez. 

 

Réseaux sociaux et site Internet

Vous pouvez inviter les jeunes à participer à vos projets grâce à des publicités en ligne et des invitations ouvertes. Vos jeunes ambassadeurs pourraient également jouer un grand rôle ici, puisqu'ils sont très probablement membres de groupes Facebook et autres où ils pourront partager les publications sur le projet. Consultez également le conseil Mettez au point une stratégie de communication pour vous rendre visible du grand public !   


Si votre projet se déroule sur plusieurs mois, le recrutement n'est pas une activité ponctuelle. Il doit avoir lieu continuellement. Cependant, dans ce cas de figure, il vous faudra décider s'il est important que vous gardiez le même groupe de personnes tout au long du processus, ce qui n’est pas nécessairement le cas.

S'il est important, pour la légitimité de votre projet, que les participants forment un groupe hétérogène et représentatif de jeunes, alors il vous faudra recueillir des données démographiques. Cependant, cette collection de données ne peut pas se faire via la plateforme OPIN puisqu'elle ne demande qu'un minimum d'informations lors de l'inscription. Commencez donc par lire le conseil Protection de la vie privée et des données : OPIN est un lieu sûr ! Le choix de la recherche de la diversité (mélange d'opinions et d'expériences) ou de la représentativité (échantillon statistique de la population) dépend de votre niveau d’avancement dans le processus. Si vous en êtes aux premiers stades du projet et que vous collectez des contributions, la recherche de la diversité devrait suffire. Si vous en êtes aux stades les plus avancés de votre projet et que vous votez, disons, pour différentes options concernant une politique à suivre, alors vous devriez chercher la représentativité. Dans tous les cas, la méthode pour la sélection des participants reste inchangée.

La collecte de données démographiques devrait se faire quand les jeunes s'inscrivent au projet. Une fois la deadline pour l'inscription passée, vous devriez passer en revue toutes les inscriptions et mettre sur pied un groupe reflétant la répartition démographique pertinente pour votre votre projet (par ex. district scolaire, ville ou région). Pour garantir que seuls les jeunes sélectionnés participent aux activités en ligne, vous pouvez créer un processus privé sur OPIN. Apprenez-en plus à ce sujet dans le Guide UtilisateurOPIN !

Exemple : critères socio-démographiques

  • Sexe
  • Tranche d'âge (par ex. 15-20 ; 21-25 ; et 26-30) 
  • Zone géographique
  • Niveau d'éducation
  • Profession (par ex. si le projet inclut des jeunes ayant terminé leurs études)  
  • Autres critères liés au contexte ou spécifiques au projet

 

Un autre moyen pour recruter un groupe diversifié de jeunes consiste à collaborer avec les écoles locales, les clubs de sport et autres. C'est également un moyen d'atteindre des jeunes qui ne participent pas à ce genre d'activités habituellement.

Feedback